Est-ce que vous faites partie de la catégorie des gens prévoyants ? Ou des improvisateurs ?

As-tu pris tes précautions ?

Cette phrase sibylline a sûrement été déterminante pour nombre d’entre nous. A 5 ans elle nous rappellera d’aller aux toilettes avant de monter en voiture pour 4 heures, à 18 d’avoir des préservatifs dans notre sac avant d’aller en soirée. Plus tard, et selon nos destins, elle nous suggèrera utilement de planquer notre argent en Suisse, ou pas, de vérifier nos vaccins avant de voyager, de ne pas laisser n’importe qui accéder à notre téléphone portable, de souscrire une assurance vie ou de ne pas laisser de trace lors d’un casse.

On ne sait jamais, au cas où…

Je me sens souvent à la fois éblouie, incrédule et légèrement coupable, quand j’observe le degré d’anticipation dans le quotidien dont font preuve certaines personnes de mon entourage.

Avoir en vacances une trousse à pharmacie dans laquelle il y a exactement le médicament dont tu as besoin : la mienne est toujours pleine mais jamais de la crème ou du comprimé qu’il faut. Avoir le kit de réparation dans ta voiture en bon état. Stocker la bonne quantité de bois pour la cheminée. Toujours avoir des kleenex propres, à portée de main quand tu as un enfant petit avec toi. Savoir ce que tu peux dépenser en vacances sans exagérer. Faire des courses à l’avance, pour avoir des réserves au cas où une équipe de rugby du Gers viendrait diner demain soir. Avoir toujours sous la main la liste des numéros en cas d’urgence.

J’avoue, mon cerveau est fatigué d’avance et très paresseux à cet exercice. Mais je me sens réconfortée d’avoir à côté de moi des personnes qui ont ce gène mystérieux, croisement de sens pratique et de vision de l’avenir.

Un homme averti vaut… quoi?

Dans Contagion de Soderberg, les plus avertis de la catastrophe épidémiologique sont soit impuissants soit des gourous manipulateurs... On a aussi les grands malades qui remplissent 4 caddies à la moindre alerte sanitaire ou construisent au fond du jardin un bunker où leurs conserves se périment.

Le principe de précaution à l’échelle des pays est un sujet sur lequel je n’aimerais pas avoir à travailler. La seule chose sûre, c’est que celui qui prend une décision dans ce domaine a quasiment toujours tort. Il en fera toujours trop ou pas assez.

Par précaution, on incinèrera des tonnes de produits potentiellement non conformes. En 2017, 3,7 millions de canards qui vivaient leur vie de canard d’élevage plus ou moins joyeuse, mais leur vie quand même, ont été abattus par précaution. Je suis loin d’être végétarienne, mais ça fait beaucoup.

Au printemps 2018,  Nash, un persan noir affolé et tremblant, se faufile entre les arbres derrière les petits pavillons en briques d’un quartier résidentiel de Salisbury. Il est poursuivi pas des hommes en combinaisons de scaphandrier. Il a faim, il halète. Réfugié dans la profondeur d’un massif de thuyas au fond du jardin, lui qui est pourtant méfiant, reste hypnotisé par les bras blancs qui essaient de le déloger.  Dans le jardin voisin, un autre homme a éclairci la haie au préalable et s’est glissé en tenue sombre derrière l’animal. Il saisit fermement Nash  et le glisse dans une cage avec une voix rassurante. Le chat est paniqué, mais curieusement un peu rassuré aussi, au chaud. On le transporte, les choses se calment. On lui donne à boire et à manger de loin, par une petite trappe de sa cage. Nash entend des voix calmes, on le manipule sans violence. Il ressent une piqure très vive et rapide. Puis il s’endort lourdement comme engourdi, sombre mollement dans l’abîme.

Au cœur d’une affaire d’empoisonnement entre services d’espionnages rivaux, le chat de Serguei Skripal a été euthanasié et incinéré « par précaution et par souci du bien-être animal » par les services secrets britanniques. La diplomatie russe, grande défenseuse des animaux, s’insurge : était-il nécessaire de tuer cet animal, n’aurait-il pas été plus utile d’étudier et de rendre publique son analyse biologique ? C’est beau toutes ces précautions que prennent les espions pour protéger les gens, les bêtes et leurs versions respectives de la vérité…

https://www.parismatch.com/Actu/International/Les-animaux-domestiques-de-Serguei-Skripal-sont-decedes-1491986

Retour à l'accueil