Tom Cruise peut se rhabiller

En 1990 l'Institut de Relations Internationales de Moscou regroupait encore des étudiants de tout l'ex-bloc de l'Est: Cubains qui faisaient tout le temps la fête dans la chambre au dessus de la mienne, Coréens du Nord qui avaient un chien qui s'appelait "Lucky" disparu du jour au lendemain, Hongrois susceptibles qui détestaient Clémenceau et par extension les Français, Africains francophones, sans compter les lettons, ukrainiens, kazakhs, ouzbeks, tchétchènes, sibériens, moscovites, fils de pêcheurs d'esturgeons d'Astrakhan ou d'apparatchiks privilégiés en postes dans les Ambassades de l'Ouest...

Les étudiants de l'Institut avaient un cours de Français à la chaire militaire dont le manuel permettait de se préparer à un rôle d'interprète en temps de guerre. pas mal de perle dans ce petit ouvrage, qui mélange connaissance technique des armement français, dialogues avec des soldats s'exprimant comme des poilus de la guerre de 14 et techniques psychologiques et idéologiques pour faire parler l'ennemi...

L'implacable interrogatoire du Major Brigot donne une bonne idée de la méthode...

Alors, c'est qui les plus forts?

Retour à l'accueil