le co-working en 1930 c'était déjà très rigolo

Voici une petite sélection de termes à utiliser coûte que coûte pour faire mouche dans les 6 mois à venir. Ce délai passé, vous pourrez la jeter et recommencer.

La présentation d’abord : il sera indispensable de donner un petit coup de jeunes aux titres et fonctions de votre carte de visite. Quelques idées pour vous renouveler : j’ai croisé récemment une « détectrice de besoins », des « CHO » Chief happyness Officer (managers du bonheur) ou des « engagement manager » (managers de l’engagement ou motivation).

Bien sûr « startuper » étant à la portée du premier pékin venu, préférez lui « startuper à impact » (dans la gueule de qui ?). Et comme le manager est un animal comme les autres, tentez d’être ce « manager émotionnellement intelligent »  dont tout le monde rêve la nuit…

Si vous souhaitez aller jusqu’à parler de votre domaine d’activité, il me semblera judicieux de rajouter le mot « smart » devant. Exemple : smart building si vous êtes dans le BTP, smart farming si vous êtes paysan et smart metering si vous posez des compteurs….Profs faites gaffe, le smart teaching vous guette !

Ensuite parsemez vos conversations de quelques termes choisis : "data" (mieux que données) et "collaboratif" pour les plus prudents. Les plus téméraires tenteront « intelligence collective » (plutôt que connerie tout seul), « injonction paradoxale » et « gérer la complexité », au risque de tomber sur un imbécile qui leur demandera « tu peux me donner un exemple » ? Evitez « sérendipité » et « changement de paradigme » qui commencent à être un peu rebattus.

Si vous vous la jouez technique, après avoir tout misé sur le "SaaS" puis sur le "Cloud", je vous conseille vivement de tenter la "Blockchain", vous ne risquez pas grand chose, de toute façon personne n'a compris ce que c'était et surtout pas ceux qui en parlent.

Et si au lieu de s’auto-disrupter, on se remettait en question avec un soupçon de simplicité ?

Retour à l'accueil