Peut-on regarder des vidéos de chats et aimer Boulgakov ?

Je vous ai vu ! Vous regardiez une vidéo de chat au lieu de sauver l’humanité. Mais finalement les chats sont un moyen parfait d’accéder aux choses sublimes…

J'ai toujours détesté Titi
J'ai toujours détesté Titi

D’abord les chats sont de pauvres petites choses sans défense

Il n’y a qu’à voir à quel point les chats sont martyrisés dans les dessins animés. Des rongeurs prétentieux ou des canaris suffisants les font tourner en bourrique. Quand ce ne sont pas des maîtres indignes qui s’acharnent sur eux sous prétexte qu’ils n’en font pas assez, comme dans les pubs 80's des Nuls sur les chats difficiles.

Le cobaye avant sa transformation
Le cobaye avant sa transformation

Et puis ils sont les victimes collatérales des idéologies. Cœur de chien de Boulgakov est une géniale parodie des années 1920 où un savant fou crée l’homme nouveau en greffant des organes humains sur un chien. Cette créature devient l’homo sovieticus parfait, inculte, violent, prétentieux et facile à endoctriner. Il trouve un boulot à la hauteur de sa condition initiale de chien : à la fourrière, il ramasse et élimine les chats errants. En revenant de son travail, il précise avec fierté et délectation « hier nous avons étranglé des chats, étranglé des chats… »

La bonne vieille ruse des gros yeux
La bonne vieille ruse des gros yeux

Alors les chats se défendent comme ils peuvent. Avec la tactique rusée des gros yeux attendrissants bien connue depuis le Chat Potté. Ou alors ils font appel à des humains plus forts et un peu fous pour les défendre (voir Ripley...).

Peut-on regarder des vidéos de chats et aimer Boulgakov ?

Mais il faut reconnaitre que les chats sont de grands malades

Ils seront d’abord extrêmement siamois et sournois dans Belle et le Clochard, tout à fait déjanté dans Alice au pays des merveilles, aristo dédaigneuse et tête à claques dans l’Incroyable Voyage (avec une VF doublée par le trio des Visiteurs dans ses grands jours, je partage le plaisir coupable de cinematraque )

l'aventure animalière idéale
l'aventure animalière idéale

D'ailleurs à la fin de Vice Versa on découvre à quel point ça ne tourne pas rond dans leur tête.

Il n'y a personne aux manettes dans le cerveau du chat...

Et puis ils vont servir de mascotte à de nombreux méchants. De façon assez réussie dans Harry Potter où Dolorès Ombrage, la meilleure méchante de la saga, torture l’agaçant Potter sur fond de chatons miaulant dans des assiettes roses.

une belle scène de sado-masochisme avec miaulements de chatons

Trouver Behemoth à Kiev
Trouver Behemoth à Kiev

Mais il faut dire en toute honnêteté que le chat est le diable en personne. Et on retrouve Boulgakov qui a créé dans l’inracontable et génial « Maître et Marguerite » le personnage de Behemoth, le diable lui-même, énorme chat noir à moitié humain qui hante Moscou.

Pour finir, regarder les chats, c’est s’élever vers les choses profondes et essentielles. Et là vous ne vous reconnaissez pas ?

Tout à fait moi et mon imprimante

Retour à l'accueil