l'esquimau au concombre
l'esquimau au concombre

Dans les rues des villes et des villages où l’on traîne nos guêtres, au quotidien ou en voyage, on peut acheter des plats qui font de vrais souvenirs, des madeleines de Proust de Monsieur tout le monde.

Vous avez vu «les délices de Tokyo ? » . Moi non. Mais il m’a fallu aller à Kyoto pour que le Concombre me révèle sa vraie subtile. Les voyages rendent modestes. Au premier abord, on avait bien ricané à voir ce petit étalage parmi tant d’autres durant la fête de Gion Matsuri

Quoi ? Des concombres piqués sur des bâtons d’esquimau ? … A y regarder à deux fois, la grand-mère affairée et souriante est en fait une pro du merchandising: bâtonnets accrochés au tressage en bois, un semblant de symétrie artistiquement imparfaite, des concombres rangés à plat et d’autres debout dans un pot, des plats noirs assortis… pas de place au hasard dans le stand. Bel effort iki. On achète un assortiment illico.

Glace pilée aromatisée
Glace pilée aromatisée

Froid, conservé dans les glaçons, croquant dehors, fondant dedans, légèrement salé ou passé dans une saumure délicate… Aaaah… Dans la lourde chaleur moite de l’été en ville c’est la friandise parfaite. Juste ce qu’il faut de frais et de goût. Je monte immédiatement un fan club. Un rafraichissement meilleur que le fade bout de pastèque, moins sucré et collant que l’ananas ou le melon, plus inoffensif que la bière, plus pervers que la glace au thé vert et moins bling-bling que la glace pilée parfumée ou kakigori.

Dans les chaudes soirées où la nuit est tombée à 18h, la foule des rues défile en yukatas ou en touristes, au son irritant des flûtes et clochettes. Dans les belles lumières des pyramides de lampions blancs rouges et noirs, devant les étalages de brochettes, de boulettes de poissons grillés, de portions de nouille, de porte-bonheurs. L’essentiel c’est de regarder les chars et les temples, les élégantes qui font claquer leurs chaussures en bois, mais c’est surtout, croquer son concombre en dessert, jusqu’au bâton.

Retour à l'accueil